Tous les articles par Webmestre

L’appel de propositions pour le colloque annuel de 2019 est lancé!

Engager le dialogue sur la santé et le bien-être à l’école sous l’angle de l’administration de l’éducation 

L’Association pour le développement de l’enseignement et de la recherche en administration de l’éducation (ADERAE) tiendra son colloque annuel les 28 et 29 mai 2019 à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), à Gatineau, dans le cadre du 87e congrès de l’ACFAS.

Le comité organisateur invite les chercheurs, les étudiants et les praticiens à proposer des communications qui s’inscrivent dans le thème du colloque : Engager le dialogue sur la santé et le bien-être à l’école sous l’angle de l’administration de l’éducation (colloque 532).

Ce colloque vise à engager un dialogue entre chercheurs et praticiens sur l’importance de la santé et du bien-être en milieu éducatif, au bénéfice de tous les acteurs qui gravitent autour de l’établissement (élèves, directions, enseignants, professionnels, personnel de soutien). Il portera principalement sur la santé et le rôle de la direction ainsi que sur les effets de cette dernière sur la santé de son établissement.

Diriger un établissement d’enseignement est un travail extrêmement exigeant (Poirel et al., 2017; Trenberth et Dewe, 2006) et les risques psychosociaux (p. ex., surcharge, isolement, faible reconnaissance, manque de ressources et de soutien, relations interpersonnelles conflictuelles, climat toxique) peuvent miner le bien-être et la santé au travail de même qu’accentuer l’épuisement des professionnels (Gravelle, 2009).

Cependant, d’autres facteurs peuvent contrecarrer les effets délétères sur la santé, notamment la résilience (Garon et al., 2006), le sentiment d’efficacité personnel, les compétences émotionnelles (Poirel, Béland et Charlot, à paraître), la passion au travail (Fernet et al., à paraître), la confiance et le climat relationnel (Brunet et Savoie, 2016). Ces facteurs ont également un effet sur la santé de tous les acteurs de l’école et, par conséquent, sur la réussite éducative.

Dans ce contexte :

  • Comment agir sur les risques pour favoriser la santé et le bien-être au travail des directions d’établissement?
  • Quelles compétences des directions pourraient favoriser la santé et le bien-être au travail en contexte éducatif?
  • Comment les directions peuvent-elles favoriser le développement d’un climat relationnel qui suscite la confiance au sein de l’établissement?
  • Quelle est l’influence de la gestion axée sur les résultats sur les conditions de travail, la santé et le bien-être des directions d’établissement?
  • Quelles initiatives ont été ou peuvent être mises en place par les associations professionnelles, les commissions scolaires ou les établissements pour améliorer le bien-être au travail des directions d’établissement?

À partir de ces questions, les auteurs sont invités à partager leurs contributions : développement de savoirs, expériences, résultats de recherche, etc.

Vous avez jusqu’au 8 février 2019 pour présenter votre proposition de communication en remplissant ce formulaire. Une réponse vous sera acheminée au plus tard le 25 février 2019.

Critères d’évaluation :

Le comité a le mandat d’évaluer à l’aveugle les propositions de communication reçues en fonction des critères suivants :

  1. Clarté de la problématique et des objectifs présentés;
  2. Clarté de la méthodologie de recherche ou de la présentation de cas issus de la pratique;
  3. Présence de résultats de recherche théorique, empirique ou méthodologique ou d’expériences pratiques;
  4. Démonstration claire de la contribution de la communication à l’avancement des connaissances;
  5. Qualité de la langue écrite;
  6. Originalité et nouveauté.

 

Format des propositions :

Communication orale Communication par affiche Lancement d’ouvrage
Liée à la thématique du colloque Liée à la thématique du colloque Lié à la thématique de l’administration de l’éducation

 

– 1500 caractères (espaces comprises) pour l’appel

– Durée de la présentation : 20 min + 10 min de discussion

– 500 caractères (espaces comprises) pour l’appel

– Une affiche d’un maximum de 36 pouces par 36 pouces

– 500 caractères (espaces comprises) pour l’appel

– Le temps alloué au lancement des ouvrages dépendra du nombre de propositions reçues.

Il est possible que nous ne puissions pas accepter toutes les propositions reçues en raison de contraintes temporelles.

Par ailleurs, les présentateurs qui le souhaitent seront invités à soumettre un article dans la revue Enseignement et recherche en administration de l’éducation (ERAdE).

Événements reliés au colloque :

Le colloque est aussi le lieu de l’assemblée générale annuelle de l’ADERAE. Lors de cet événement, il y aura également la remise de la bourse Régent-Fortin qui récompense la persévérance et l’excellence d’une étudiante ou d’un étudiant de 3e cycle évoluant en administration de l’éducation. Nous proposons également, pour le diner, une formule « boite à lunch » ce qui nous permettra de profiter davantage de notre temps ensemble. Enfin, un souper regroupant les membres de l’Association est organisé le 28 mai pour des fins de réseautage.

Pour en savoir plus, veuillez écrire à l’adresse colloque@aderae.ca.

 

Au plaisir de vous voir en grand nombre à l’UQO en mai 2019!

Le comité organisateur : Emmanuel Poirel, Université de Montréal; Andréanne Gélinas-Proulx, UQO; Marc Basque, Université de Moncton; Jocelyne Chevrier, Université de Sherbrooke; France Gravelle, Université du Québec à Montréal; Alain Huot, Université du Québec à Trois-Rivières; Nancy Lauzon, Université de Sherbrooke; Daniel April, Université Laval.

15e Journée scientifique 2018

Attraction et rétention du personnel scolaire

Sous la responsabilité de : Alain Huot, Nancy Lauzon et Emmanuel Poirel

Inscription jusqu’au 25 octobre :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdEmXC9eMRjj86v4-Q1FfDXIvakOR89D67h9omXdrGYXW1ONg/viewform 

Thématique

Les journaux quotidiens publient couramment des articles au sujet de la pénurie de main-d’œuvre, notamment en éducation (Fillion, 2018; Normandeau, 2018). Ils mentionnent que les dernières années sont particulièrement difficiles et que les défis sont grands pour le recrutement et la rétention du personnel; qu’il s’agisse des enseignants, des professionnels, des personnels de soutien ou de direction, tant dans le réseau public que privé. C’est dans un tel contexte que les commissions scolaires redoublent d’ardeur pour combler les besoins et offrir des services éducatifs de qualité. Si plusieurs recherches s’intéressent au processus d’insertion professionnelle des acteurs de l’éducation (Mukamurera, Martineau, Bouthiette, Ndoreraho, 2013), ainsi qu’au décrochage, entre autres chez les enseignants (Mukamurera et Balleux, 2013), on constate toutefois que peu de recherches s’attardent au processus de dotation. En ce qui concerne plus particulièrement les directions d’établissement scolaire, qui sont en première ligne de ces enjeux, Duchauffour (2013) mentionne d’ailleurs que « la vacance d’un grand nombre de postes de direction perdure et appelle analyse ».

À cet égard, pour l’OCDE (2008) :

Les dispositifs de recrutement peuvent avoir un impact considérable sur la qualité de la direction d’établissement. […] une action est nécessaire à l’échelle du système pour s’assurer que les procédures et les critères de recrutement sont efficaces, transparents et cohérents. La planification de la relève – c’est-à-dire repérer et former par anticipation des chefs d’établissements potentiels – peut permettre d’accroître l’effectif de cette profession à l’avenir et d’en améliorer la qualité. Les critères d’admission devraient être élargis afin de réduire l’importance accordée à l’ancienneté et d’attirer des candidats dynamiques plus jeunes ayant suivi des parcours différents. Les méthodes de recrutement devraient aller plus loin que les entretiens d’emploi traditionnels et comprendre une série élargie d’outils et de procédures destinés à évaluer les candidats. Enfin, les personnes qui font partie des panels de recrutement ont besoin, elles aussi, de lignes directrices et de formation.

Cette journée de ressourcement et d’échanges nous invite à apporter des éléments de réponse à différentes questions associées à cette problématique dont :

  1. Quelles sont les responsabilités de la commission scolaire, soit de la direction générale, de la direction des ressources humaines, de la direction des services éducatifs et des autres acteurs organisationnels en ce qui concerne les politiques et les pratiques de dotation ?
  2. Quelles sont les responsabilités des directions d’établissement et quels rôles peuvent-elles jouer au regard du processus de dotation du personnel scolaire ?
  3. Quels sont les facteurs qui favorisent et qui nuisent à l’attraction du personnel scolaire, tant d’un point de vue organisationnel qu’individuel ?
  4. Quels sont les facteurs qui favorisent et qui nuisent à la rétention du personnel scolaire, tant d’un point de vue organisationnel qu’individuel ?
  5. Comment s’assurer d’une cohérence entre les pratiques de gestion des ressources humaines, dont celles de recrutement, de sélection, d’insertion professionnelle, d’accompagnement et de supervision professionnelle ?

C’est un rendez-vous, le vendredi 2 novembre à l’Auberge du Lac St-Pierre de Trois-Rivières.

Horaire de la journée

8h30    Accueil des participants

9h00    Lancement de la journée/ mot de bienvenue

9h15    Introduction thématique

9h30    Enjeux et défis du recrutement d’une commission scolaire au Québec en milieu semi-urbain
François Grégoire, directeur adjoint, service des ressources humaines, Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Iles

10h00   Période de questions/discussions/ateliers

10h15   Pause

10h45   Attraction et rétention du personnel : partenariat avec les direction d’établissement scolaire
Isabelle Vincent, conseillère, service des ressources humaines, Commission scolaire du Chemin-du-Roy

11h15   Période de questions/discussions/ateliers

11h30   Remise du prix Ginette-Casavant

11h45   Dîner

13h30   Insertion professionnelle et rétention du personnel de direction : des outils
Micheline Dion, consultante en éducation

14h00   Période de questions/discussions/ateliers

14h15   Table ronde une équipe de directions d’établissements scolaires
Jean Godbout, directeur général adjoint, retraité, Commission scolaire de Laval

15h00   Période de questions/discussions/ateliers

15h15   Récapitulation de 15 journées scientifiques

15h30   Synthèse de la journée/discussions/ateliers

16h00   Clôture de la journée

Inscription jusqu’au 25 octobre: https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdEmXC9eMRjj86v4-Q1FfDXIvakOR89D67h9omXdrGYXW1ONg/viewform 

Coordonnées de l’endroit de la journée

Auberge du Lac St-Pierre
10911, rue Notre-Dame Ouest
Trois-Rivières (Québec) G9B 6V8
1-888-377-5971
www.aubergelacst-pierre.com

Trajet pour s’y rendre 

De Montréal :  Autoroute 40 E direction Trois-Rivières sortie 187 direction Rue Notre-Dame Ouest
Garder la droite; suivre route 138  Est

De Québec :  Autoroute 40 O, 55 S, sortie 181.
Garder la droite; suivre route 138 Ouest

Modalités et coût d’inscription

40$ pour les étudiants
75$ pour les membres de l’ADERAE
95$ pour les non-membres
Paiement sur place, par chèque ou argent comptant.
Le coût comprend : stationnement, viennoiseries à l’accueil, dîner et pause-café
Le nombre de places est limité.

Veuillez vous inscrire en ligne avant le 25 octobre :
https://docs.google.com/forms/d/1Nt4QttywV2WS5_-I1BBq9-WGptqyPJ2uxvzZvbNLkqY/viewform

Pour plus d’information : colloque@aderae.ca
Ou Alain Huot 819-376-5011, poste 3236

Bourse RF 2011 Alain Huot

Alain Huot
Alain Huot

En mai 2011, l’ADERAE décernait la bourse Régent-Fortin à Alain Huot.
À ce moment, Monsieur Huot était doctorant à l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Mesdames Marjolaine St-Pierre et Louise Ménard.

Depuis 2014, Alain Huot est professeur d’administration de l’éducation à l’UQTR. Il intervient dans les cours du DESS en administration de l’éducation où il tente, par différentes approches, de sortir des sentiers de la pédagogie traditionnelle. De plus, dans ses recherches, il s’intéresse notamment aux problématiques de santé des gestionnaires (scolaires), à l’utilisation des TIC dans la gestion et aux processus de gestion visités sous l’angle de la créativité, des rôles, de l’efficacité et de l’efficience stratégique et opérationnelle. Les rapports humains/organisationnels sont au cœur de ses travaux de recherche. Il est chercheur au Lab e3c ainsi qu’au CRIFPE. Il agit également à titre de président du GRIIP et de l’ADERAE.

« L’obtention de la bourse Régent-Fortin est une belle reconnaissance du travail réalisé par les étudiants de doctorat. La réception de cette bourse m’a donné le goût de m’impliquer à fond dans l’ADERAE. J’ai ainsi contribué à l’organisation de colloques et de journées scientifiques. J’ai codirigé la revue ERAdE dès ses débuts et j’occupe la fonction de président de l’ADERAE depuis septembre 2015. »

-Alain Huot

Bourse RF 2015 Daniel April

April_Daniel
Daniel April

En mai 2015, l’ADERAE décernait la bourse Régent-Fortin à Daniel April.
À ce moment, Monsieur April est doctorant à l’Université Laval, sous la direction de Madame Yamina Bouchamma.

Daniel April est étudiant au doctorat en administration et politiques de l’éducation à l’Université Laval. Son projet de thèse sous la direction de la professeure Yamina Bouchamma porte sur les pratiques de supervision pédagogique en contexte de gestion axée sur les résultats.

Daniel a reçu le prix Régent-Fortin lors du colloque de l’ADERAE tenu au 83e congrès de l’ACFAS à Rimouski en mai 2015. Ce prix a été un levier déterminant pour l’obtention d’une bourse de recherche du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC), puis de la bourse d’études supérieures du Canada Vanier, qui lui a été décernée en 2016.

Bourse RF 2017 Wilfrid Azarre

Wilfrid Azarre
Wilfrid Azarre

Le 7 mai 2017, l’ADERAE décernait la bourse Régent-Fortin à Wilfrid Azarre.
À ce moment, Wilfrid Azarre est doctorant à l’Université Laval, sous la direction de Madame Claire Lapointe.

« Je suis étudiant haïtien. Chez moi, je travaille au Ministère de l’éducation, plus particulièrement à la Cellule technique de la Direction générale du Ministère. Avant d’intégrer le bureau central du ministère, j’ai travaillé d’abord comme instituteur puis comme directeur d’école et ensuite comme conseiller pédagogique à l’encadrement des directeurs d’école et des enseignants de l’éducation de base de chez moi. L’éducation a été toujours la trame de ma vie.

J’ai fait ma maîtrise en administration et évaluation en éducation à l’Université Laval sur le thème de l’accompagnement pédagogique du personnel enseignant.

Actuellement, je suis au Québec pour poursuivre mes études doctorales. Je suis à la rédaction de ma thèse. Je viens de dépouiller et de faire la saisie de mes données. La prochaine étape sera l’analyse de ces données. La rédaction de la thèse constitue, présentement, ma tâche principale.

La bourse Régent-Fortin qui m’a été octroyée en mai 2017 a contribué à la réalisation de ma cueillette de données en Haïti. Cette bourse a été d’un appui certain pour obtenir la collaboration de plusieurs acteurs de l’éducation dans les différentes régions du pays.

À la fin de mes études, je compte utiliser les acquis de mes apprentissages pour contribuer au développement du système d’éducation de chez moi. »

-Wilfrid Azarre

Bourse RF 2014 Andréanne Gélinas-Proulx

Andréanne Gélinas-Proulx
Andréanne Gélinas-Proulx

En mai 2014, l’ADERAE décernait la bourse Régent-Fortin à Andréanne Gélinas-Proulx.
À ce moment, Madame Gélinas-Proulx était doctorante à l’université d’Ottawa, sous la direction de Madame Claire IsaBelle.

Andréanne Gélinas-Proulx est professeure en administration scolaire à l’Université du Québec en Outaouais depuis 2014. Ses recherches portent principalement sur la compétence interculturelle et inclusive, le leadership et la formation des directions d’établissement scolaire.

« La bourse Régent-Fortin a été le point de départ de mon implication active au sein de l’ADERAE, soit une association qui me permet de tisser de belles relations professionnelles avec des personnes qui s’intéressent à l’administration de l’éducation. Je suis fière d’inscrire cette reconnaissance dans mon curriculum vitae de chercheure. »

-Andréanne Gélinas-Proulx

Bourse RF 2009 Suzanne Guillemette

Suzanne Guillemette

En mai 2009, L’ADERAE décernait pour la première fois la bourse Régent-Fortin.

Madame Suzanne a été la première récipiendaire de ce prix.
À ce moment, Madame Guillemette est doctorante à l’Université de Sherbrooke sous la direction de Madames Louise Simon et Lorraine Savoie-Zajc.

« Première récipiendaire de la bourse Régent-Fortin en 2009, j’ai eu le privilège de rencontrer le Pr Fortin lors du colloque de l’ADERAE de l’Acfas 2009 à l’Université d’Ottawa.

Si l’objet de mon projet de recherche portait sur la notion de différenciation au regard des pratiques de gestion des directrices et directeurs des écoles, le Pr Fortin a su synthétiser rapidement la pertinence sociale et empirique de ma démarche et je lui en suis grée. Cette bourse jumelée à cette précieuse rencontre m’a permis de conserver ma motivation et le cap vers la réalisation du projet de recherche-action et éventuellement, soutenir la thèse en septembre 2011. J’en profite pour remercier mes directrices, la Pre Louise Simon, Ph D. et la Pre émérite Lorraine Savoie-Zajc qui ont su me guider et me diriger dans cette aventure intellectuelle.

Depuis, j’ai trouvé ma place à titre de professeure agrégée au département de Gestion d’éducation et de la formation de l’Université de Sherbrooke. Je suis responsable du programme de Doctorat professionnel en éducation de la Faculté d’éducation ainsi que du microprogramme en conseillance pédagogique.

J’ai pu passer le bâton du pèlerin et accompagner la doctorante madame Lyne Bélanger qui a obtenu, à son tour, la bourse Régent-Fortin en 2016. Elle a soutenu sa thèse le 1er février 2017.

À titre de chercheure, mes préoccupations portent sur l’accompagnement du développement professionnel des directions d’établissement et des conseillères ou conseillers pédagogique en milieux scolaires québécois. J’intègre à la démarche de recherche-action, un modèle d’accompagnement collectif développé dans le cadre de ma démarche doctorale, démarche qui se veut un processus d’analyse de pratique et de réflexivité au regard des pratiques éducatives et pédagogiques susceptibles de soutenir la réussite éducative et scolaire chez les élèves. »

-Suzanne Guillemette, janvier 2018

Bourse RF 2017 Ibrahim Sballil

Bourse RF2017 Sballil
Le 7 mai 2017, l’ADERAE décernait la bourse Régent-Fortin à Ibrahim Sballil.
À ce moment, Monsieur Sballil est doctorant à l’Université de Montréal, sous la direction de Madame Roseline Garon.

« Pour un doctorant, une bourse est en général une bouée de sauvetage qui vient à un moment donné reconnaître et récompenser ses efforts et sa persévérance dans son cheminement académique. La bouse Régent Fortin, et en plus de s’inscrire dans cette perspective, souligne la qualité des travaux de ses lauréats reliés à l’administration de l’éducation. C’est très important, car les chercheurs novices que nous sommes ont toujours besoin de savoir que leurs intérêts de recherche disposent d’une pertinence sociale et scientifique, qu’ils serviront à promouvoir le domaine de recherche dans lequel ils s’inscrivent.

Je suis très content d’avoir été élu récipiendaire de la bourse Régent-Fortin édition 2017, elle va me permettre de persévérer en reconnaissant la qualité de mes travaux de recherche.

Un gros merci aux membres de l’ADERAE! »

-Ibrahim Sballil

Journée scientifique 2017

Bonjour!

Les présentations sont maintenant en ligne!

http://www.aderae.ca/journee-scientifique-2017/ 

Créativité, courage managérial et autonomie professionnelle

Sous la responsabilité de : Alain Huot, Emmanuel Poirel, Stéphane Thibodeau et François Grégoire

Thématique

Le travail des directions d’établissements d’enseignement s’est complexifié au cours des dernières décennies, et ce, à tous les niveaux, du préscolaire à l’universitaire (Brassard, 2004, Leithwood et Azah, 2014). Les nouvelles réalités sociales et économiques ont provoqué des changements : renouvellement des structures, reconfiguration organisationnelle, intégration de nouveaux modèles de gestion… De tels changements causent des tensions comme des incertitudes dans les décisions et des inquiétudes chez le personnel du milieu éducatif. Ces tensions poussent les gestionnaires à faire preuve de créativité et d’innovation dans diverses sphères de leur travail, tant organisationnelles, politiques, que pédagogiques afin de résoudre les multiples problèmes qui affectent leur milieu éducatif (Ediger, 2001).

Dans ce contexte, l’exercice du leadership, qui implique entre autres de s’interroger et de remettre en question les façons de faire dans la visée de la réussite, confronte souvent les pratiques des personnels scolaires et peut être source de tensions ou de conflits entre les acteurs et avec la direction. Dans de telles situations, le statu quo n’est pas une option envisageable et les gestionnaires n’ont souvent d’autres choix que de passer à l’action en exerçant du courage managérial, en prenant des décisions souvent impopulaires qui changent les habitudes, au risque de bousculer les relations et l’harmonie dans l’établissement d’enseignement (MÉO, 2012).

Finalement, si la convention collective des enseignantes et enseignants encadre l’autonomie professionnelle, les modes de gouvernance décentralisée tendent aussi à mettre de l’avant cette même autonomie chez les gestionnaires scolaires. Or, être autonome sur le plan professionnel, bien que légitime, peut également signifier que l’individu se désengage de son collectif de travail. Qui plus est, en regard du rôle et des responsabilités de la direction d’école, mais aussi des autres actrices et acteurs scolaires, nous pouvons supposer qu’une telle autonomie vient permettre (ou empêcher) un arrimage des rôles considérant que l’autonomie de l’un pourrait s’arrêter là où commence celle de l’autre (Barrère, 2006).

C’est sur cette base que cette journée de ressourcement et d’échanges vise à répondre aux questions suivantes :

  • Comment le gestionnaire scolaire peut-il exercer sa créativité et innover dans un contexte souvent contraignant tout en s’assurant de la légalité et de la légitimité de ses actions?
  • Comment l’autonomie professionnelle du gestionnaire scolaire peut-elle s’arrimer ou non avec l’autonomie professionnelle du personnel de l’école pour améliorer la réussite des élèves?
  • Comment prendre des décisions difficiles et exercer du courage managérial tout en protégeant l’équilibre fragile des relations humaines et en maintenant l’harmonie dans l’établissement?

Horaire de la journée

8h30    Accueil des participants

9h00    Lancement de la journée/ mot de bienvenue

9h15   Évolution des conceptions de la professionnalisation et de l’autonomie professionnelle en administration de l’éducation : Enjeux de la recherche-formation-accompagnement
Houssine Dridi, UQAM

9h45    Le courage managérial : entre prescription et réalité du travail des directions
Emmanuel Poirel, UdeM et Sébastien Stasse, École Alex Manoogian

10h15   Période de questions/discussions/ateliers

10h45   Pause

11h00   La créativité du gestionnaire : un travail d’équipe
Alain Huot, UQTR; Mattéo Picone CS de la Pointe de l’Île et Dany Dallaire, CS de la Riveraine

11h30   Période de questions/discussions/ateliers

12h00   Remise du prix Ginette Casavant

12h15   Diner

13h30   Autonomies professionnelles sous tensions : dialectique des zones d’intervention
Stéphanie Demers, UQO et Sandra Blais, CS Chemin du Roy

14h00   Période de questions/discussions/ateliers

14h30   Présentation du Groupe de recherche interrégionale sur l’organisation du travail des directions d’établissement d’enseignement (GRIDE)

14h45   Présentation de la nouvelle Revue ERAdE

15h00   Synthèse de la journée/atelier

16h00   Clôture de la journée

 

Alain Huot
Président de l’ADERAE
www.aderae.ca